PAYSAGE CULTUREL | La route du fer

Partant de sa propre extraction, continuant avec les travaux suivants -de forme manuelle ou industrielle- et terminant avec son usage architectonique, ce parcours nous montre le trajet de ce métal qui constitue une référence inévitable pour comprendre autant l’histoire que le présent d’Euskal Herria, et qui s’est converti en propre élément de Zerain, Legazpi, et Ormaiztegi.

Le parcours commence à Zerain, dans les mines d’Aizpea qui, entre le .XII et le XIXème siècle fournissent du fer aux forges des alentours. C’est le lieu pour connaître le développement complet de l’exploitation du fer. On peut trouver mélanger des vestiges du Moyen Age avec des indices plus modernes: galeries, orifices de mine, poudrières, trains, entrepôts, meule, fours de calcination, et la chaîne avec laquelle on transportait à l’aide de téléphériques, tunnels, le métal et le charbon de Pierre qui arrivait à Ormaiztegi.

Le prochain arrêt, on le fait à la forge située dans le Parc de Mirandaola de Legazpi. Travaillant au moins entre le XVème et XIXème siècle, de nos jours elle est totalement réstaurée: le conduit de l’eau, le canal d’irrigation, la roue de l’eau, le soufflet, l’enclume…..En plus on peut voir comment on travaillait et dans le diaporama qui se trouve dans le même parc on voit l’évolution du fer de la vallée de Legazpi. En outre, La Fondation Lenbur offre un éventail d’offres touristiques..

De Legazpi, on va à Ormaiztegi, où sur le pont du chemin de fer de 289 mètres de longueur et 18.000 tonnes de fer on nous montre les différentes possibilités que ce métal offre, Construit par l’ingénieur Alexander Lavalley (antérieur à Eiffel) il s’agit d’une oeuvre du point de vue du calcul des forces comme celui de l’usage que l’on donne au propre fer. Le musée dédié au général Carliste Zumalakarregi, nous aidera à comprendre les changements vécus pendant le XIXème

CONSTRUIRE ZERAIN








Zerain Mairie 2010 © | 20214 Zerain | Téléphone: 943801724 | Fax: 943801869 | E-mail: zerain@udal.gipuzkoa.net
Développement: BIT&MINA et Kultur Atelier